statutssciconstructionvente


Trois pincipales pistes
sont à étudier pour
diminuer la facture
d'achat. Intéressant
a creuser...

On recense 81 départements concernés par une augmentation des frais de notaire depuis le début du mois de mars 2014, pour l’acquisition de bien immobilier ancien. Il y a une tendance à penser que les frais liés à un tel achat sont souvent fixés à la hausse par le notaire. Il n’en est rien.

Certes ce dernier est rémunéré, ce qui est logique : sont travail consiste à préparer les actes, vérifier la véracité des documents, effectuer les contrôles juridiques qui s’imposent, s’assure de la viabilité de la vente, et mettre son étude branlebas de combat... Sa rémunération n’est aussi importante que l’on peut imaginer : il est tenu de reverser la plupart des sommes encaissées à l’Etat au titre des taxes, frais d’hypothèques, etc. En moyenne, les frais de notaire représentent environ 8 % (entre 2 et 3 % pour un logement neuf jamais habité auparavant).


Négocier le prix du bien immobilier


Bien que cela semble une logique à suivre lors de l’achat d’un bien immobilier dans l’ancien, la négociation du prix annoncé par l’agence ou le propriétaire en charge de la vente du logement reste un point assez délicat pour la plupart. Pourtant, il faut savoir que parmi les taxes qui composent les frais de notaire, certaines concernent un pourcentage du prix de vente. En arrivant ainsi à obtenir une réduction de prix à l’achat d’une maison ou d’un appartement, l’acheteur peut aussi baisser de manière considérable les frais de notaire.


Déduire les prix du mobilier du prix d’achat du bien immobilier


Il arrive qu’un acheteur arrête son choix sur un bien immobilier déjà muni d’équipements intérieurs. Dans ce cas-là, le prix affiché à la vente concerne à la fois l’immobilier et les équipements compris. Or, les frais de notaire sont uniquement imputables sur l’achat du bien immobilier.

Si l’acheteur parvient à négocier avec le propriétaire ou l’agence, de ne pas comprendre le prix des équipements (meubles, électroménager, équipements de cuisine, etc.) dans le prix de vente du bien immobilier, étant entendu que l’acheteur en paiera le montant comptant au vendeur, les frais de notaire s’en verront diminués d’autant. Exemple : pour un équipement de 5 000 euros, c’est autour de 400 euros économisés (150 maximum s’il s’agit de neuf).

Un autre intérêt apparaît également en procédant à cette séparation. Le prix de l’immobilier est évalué non pas par rapport à son équipement, mais à celui du même bien situé géographiquement proche de celui vendu. On a donc intérêt à ce que la valeur soit la plus juste possible. L’inclusion des accessoires gonfle le prix de vente et donc, susceptible de poser quelques problèmes lors de la revente pour en tirer un prix raisonnable.   


Régler les frais de l’agence à part


Une commission est due si la vente s’effectue par l’intermédiaire d’une agence immobilière. Il existe un moyen d’alléger la note finale. Les frais de notaire étant calculés uniquement sur la valeur du bien immobilier vendu, il convient de trouver un accord avec l’agence pour lui régler sa commission à part, ce qui permet de ne pas l’inclure dans le prix annoncé par le notaire, et de réaliser ainsi, des économies conséquentes. Il faut cependant disposer de liquidités pour payer les frais immédiatement à l’agence, le jour de la signature, pour bénéficier de cette possibilité.

L’économie peut être significative puisque sur un bien évalué par exemple à 200 000 euros, les frais d’agence sont estimés autour de 15 000 euros. L’économie réalisée sera de l’ordre de 2 à 3 %, soit environ 900 euros !

Dans bien des situations, l’agent immobilier et/ou le notaire vous apporteront des informations pour une finalité, dans les meilleures conditions. N’hésitez pas à prendre conseil également auprès d’autres professionnels de l’immobilier.

Autres articles pouvant vous intéresser, en rapport avec ce sujet :

Marchand de biens (réduction des frais de notaire)

Statuts pour monter une affaire marchand de biens

SCI de construction-vente (site)

SCI à capital variable

SCIA (acheter un bien entre les associés)




Mentions légales

Éditions Juridiques Pratiques
111, avenue Victor Hugo
75784 Paris Cedex 16
Contact @ : rédaction
Siret : 51051566100013
APE : 5813Z
Tél : 07 83 29 39 54
(vous pouvez nous laisser un SMS si vous le désirez)
Directeur de la publication
John Martial

Hébergement
OVH
SAS capital de 10 059 500 €
2, rue Kellermann
59 100 Roubaix

Réseaux sociaux

montermonentreprisefacebook

Infos générales

Les informations figurant sur l'ensemble du site sont protégées par les lois sur les droits d'auteurs et propriété industrielle. Ils ne peuvent pas être reproduits sur d'autres sites ou tous autres supports connus ou à découvrir.

COOKIES
Nous vous informons que lors de vos connexions sur notre site, un cookie peut être déposé sur votre ordinateur en vue d’être conservé en mémoire sur le disque dur. Un cookie est un fichier informatique qui permet, notamment, de fluidifier votre navigation sur les sites web. A tout moment, vous avez la possibilité de bloquer l’utilisation des cookies, via le paramétrage de votre navigateur internet.
.